Quelles solutions pour réduire la consommation d’énergie des bâtiments ?

Décret tertiaire
19 juillet 2022
advizeo

solutions réduire consommations bâtiments

La consommation d’énergie des bâtiments est l’un des enjeux écologiques les plus importants à relever. Le secteur du bâtiment émet chaque année 44 % de la consommation énergétique française. Or, le parc tertiaire représente une grande part des émissions à effet de serre. Avec 970 millions de m² dédiés à ce secteur d’activités, les entreprises du tertiaire sont concernées par le dispositif éco-énergie tertaire (DEET), issu de la loi ELAN. Celui-ci fixe des objectifs concrets à atteindre dont la première échéance est en 2030.

État des lieux de la consommation énergétique des bâtiments du secteur tertiaire

 

L’ensemble des bâtiments à usage tertiaire représente 1/3 des émissions de gaz à effet de serre. Il faut dire que les constructions se sont multipliées. Ainsi, entre 1990 et 2017, le parc tertiaire a augmenté de 46 %. Cette surface conséquente a fait bondir la consommation d’énergie du secteur d’activité de 29 %.
 
C’est tout d’abord la consommation d’électricité de ces bâtiments qui augmente chaque année. Si le chauffage est en cause, l’équipement des bureaux et l’installation massive de la climatisation consomment beaucoup d’énergie. L’usage des bâtiments en termes d’électricité, de chaleur et de refroidissement est à rationaliser.
 
Par ailleurs, le décret tertiaire concerne les bâtiments publics et privés. L’ADEME (Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie) a constaté une augmentation de 4 % de la consommation énergétique des collectivités entre 2017 et 2022 !
 
Afin d’atteindre la neutralité carbone en 2050, le nouveau décret oblige les acteurs du tertiaire à une réduction de la consommation d’énergie. Celui-ci implique des objectifs à réaliser pour les bâtiments hébergeant des activités tertiaires d’ici cette échéance. Les objectifs ambitieux de DEET nécessitent un changement dans les usages et une exigence de rénovation énergétique.
 
Le taux de rénovation des bâtiments du tertiaire existants était de l’ordre de 1 % entre 2012 et 2016. Aujourd’hui, la réglementation impose aux propriétaires ou aux bailleurs abritant une activité tertiaire des obligations de performance énergétique.
 
Tout bâtiment à usage tertiaire ou ensemble d’une même unité foncière qui abrite au minimum 1 000 m² d’est concerné. Le contenu principal du décret tertiaire implique une première réduction de la consommation des bâtiments concernés d’ici 2030.
 
Une obligation de résultat est imposée par le DEET. En cas de non-respect de ces dernières, une mise en demeure et une amende administrative sont prévues.

 

 

Comment réduire la consommation d’énergie des bâtiments tertiaires ?

 

Selon le décret tertiaire, voici les objectifs de consommation à atteindre :
 
• Moins 40 % d’ici 2030 ;
• Moins 50 % d’ici 2040 ;
• Moins 60 % d’ici 2050.
 
Concrètement, ces objectifs sont à atteindre par rapport à la consommation de bâtiment à usage tertiaire sur une année de référence. La première étape est de déclarer d’ici le 30 septembre 2022 sur OPERAT les consommations de 2020 et 2021. Si vous les avez à disposition, vous pouvez également déclarer vos consommations historiques, en remontant jusqu’à 2010.. Le choix de votre année de référence sera déterminant pour atteindre ces différents objectifs.
 
Il est donc important de déterminer les actions à mettre en place dès à présent. Pour cela, il est indispensable de construire un plan d’action sur le long terme. Cela passe par une phase d’audit énergétique. Celle-ci fait le point sur les usages et se base sur l’historique de vos données énergétiques. L’ADEME indique plusieurs piliers pour atteindre vos objectifs de consommation énergétique :
 
• Les usages dans les locaux concernés ;
• Les équipements techniques ;
• Les travaux de rénovation.
 

L’idéal pour une stratégie efficace est de se faire accompagner dans ces démarches. Aussi, advizeo vous propose de vous aider à atteindre les objectifs du décret tertiaire avec un retour sur investissement rapide. Grâce à une méthodologie éprouvée, vous pouvez améliorer votre performance énergétique en limitant les investissements, au travers d’une meilleure régulation et d’un meilleur fonctionnement des équipements techniques.

Modifier les usages des occupants des locaux est également essentiel. Il n’est pas toujours un réflexe d’adopter des gestes éco-responsables. Pourtant, des gestes simples mènent à une sobriété énergétique. Ils permettent de consommer moins. Par exemple, pour réduire la consommation d‘énergie des bureaux, il est possible de :
 
• Limiter l’usage de la climatisation ;
• Baisser la température du chauffage en hiver ;
• Éteindre les lumières lorsqu’un bureau est inoccupé.
 
Les équipements techniques sont à optimiser pour une action efficace sur leur consommation. Des radiateurs qui se coupent automatiquement lorsque la pièce est inoccupée entraînent des économies conséquentes. C’est aussi le cas d’un système de coupure automatique des éclairages lorsque les bureaux sont vides. De plus, l’installation d’équipements plus performants, à l’image des efforts faits dans les parcs immobiliers neufs, sont à envisager.
 
Enfin, les travaux d’isolation thermique et l’utilisation d’énergies renouvelables comme l’énergie solaire sont envisageables. Il est indispensable de prévoir les économies réalisables grâce à ses installations. Elles vous permettront d’avancer vers les objectifs fixés par le décret tertiaire et valoriseront aussi le bâtiment.

plateforme advizeo

N’hésitez pas à contacter advizeo pour analyser et améliorer les performances énergétiques de vos bâtiments. Le premier seuil à atteindre en 2030 nécessite de passer à l’action dès à présent.

par advizeo

« Valeurs absolues » du Décret Tertiaire : que dit le premier arrêté ?

Décryptage du premier arrêté « Valeurs absolues » du Décret Tertiaire.

Lire l’article

par advizeo

Dispositif Éco-énergie tertiaire : Réussir sa déclaration OPERAT

D’ici septembre 2022 l’ensemble des maitres d’ouvrages des bâtiments assujettis au dispositif Éco-énergie tertiaire vont déclarer leurs données de consommation pour la première fois sur OPERAT. Cette première étape est décisive.

Lire l’article

par advizeo

Tout comprendre sur l’arrêté tertiaire II dît « Méthode » du Décret Tertiaire

Avec la parution de l’arrêté le 3 mai 2020. Place au décryptage du Décret Tertiaire

Lire l’article

par advizeo

Décret Tertiaire : Quelles sont les nouvelles obligations pour le tertiaire ?

Le Décret Tertiaire, également appelé Dispositif Éco-énergie tertiaire, paru en juillet 2019, vient préciser les mesures instaurées par la Loi ELAN. Ce dernier impose aux bâtiments du tertiaires d’effectuer des économies d’énergie significatives.

Lire l’article

par advizeo

Quels objectifs de consommation pour répondre au Décret Tertiaire ?

Le Décret Tertiaire ou dispositif éco-énergie tertiaire, issu de la Loi Elan, vise à réduire la consommation énergétique des bâtiments du secteur tertiaire de 60% à horizon 2050. L’amélioration de la performance énergétique du parc de bâtiments tertiaires en France est en enjeu crucial pour atteindre les objectifs de la Stratégie Nationale Bas Carbone (SNBC). Dans cet article, nous faisons le point sur les objectifs de consommation à atteindre !

Lire l’article

par advizeo

Comment améliorer l’efficacité énergétique des sites industriels ?

Le secteur industriel représente 25% des consommations énergétiques en France, des solutions existent pour réduire les consommations.

Lire l’article