Smart building – BACS
9 juin 2023
advizeo

Les avantages et opportunités du décret BACS

 

La gestion énergétique des bâtiments représente un enjeu majeur pour les propriétaires et les gestionnaires, et joue un rôle clé dans la transition énergétique. Dans ce contexte, le décret BACS (Building Automation & Control Systems) a été adopté le 20 juillet 2020 et vient compléter le dispositif éco énergie tertiaire en imposant la mise en place d’un système d’automatisation et de contrôle (GTB) avant le 1er janvier 2025. Cette obligation concerne les bâtiments tertiaires existants ou neufs ayant un système de chauffage ou de climatisation (combiné ou non avec un système de ventilation) dont la puissance nominale est supérieure à 70kw.

 

 

 

Les consommations d’énergie du chauffage et de la climatisation représentent plus de 50 % de la consommation totale des bâtiments du secteur tertiaire. Ainsi, les dispositions de ce décret devraient apporter une grande aide dans l’optimisation des performances énergétiques des assujettis au décret tertiaire, mais également pour atteindre la neutralité carbone d’ici 2050, objectif que s’est fixée la France dans le cadre de la Stratégie nationale bas carbone (SNBC). Les avantages du décret BACS sont donc nombreux. La mise en place de systèmes GTB permettra de rendre les bâtiments plus performants et ainsi de maximiser les économies d’énergie.

OPTIMISATION DE LA DUREE DE VIE DES EQUIPEMENTS


Les systèmes GTB vont surveiller en permanence les équipements, ce qui permet d’anticiper les pannes, et de signaler les problèmes potentiels. Les données peuvent alors déceler des équipements en dérive, un fonctionnement anormal, ou encore un problème de détérioration.

 

Grâce à ces données, les gestionnaires de bâtiments vont pouvoir intervenir rapidement à distance pour optimiser la régulation des équipements et effectuer des maintenances prédictives. Ces actions vont ensuite faciliter l’intervention des techniciens sur le terrain. Les temps d’arrêt, les coûts énergétiques et les coûts de réparation sont donc minimisés et optimisés ce qui permet de rallonger la durée de vie des équipements.

 

Le fonctionnement optimal des équipements est assuré grâce aux interventions qui seront moins fréquentes, plus rapides et efficaces, puisque le système GTB facilite la localisation du problème.

AMELIORATION DU CONFORT ET DE LA SECURITE DES OCCUPANTS


La GTB permet d’améliorer le confort des occupants au sein des bâtiments en facilitant le pilotage des équipements. Les systèmes de contrôle et d’automatisation vont par exemple réguler la température, la qualité de l’air et l’éclairage, pour l’adapter aux besoins des occupants, ce qui améliore le bien-être et favorise leur productivité.

 

De plus, ces systèmes peuvent être utilisés pour améliorer la sureté et la sécurité des bâtiments, par exemple en surveillant les niveaux de CO2, détectant les fuites de gaz ou d’eau et en signalant des situations d’urgence. Elle apporte également un haut niveau de sécurité via, par exemple, la gestion des systèmes de sécurité incendie, de sûreté et de surveillance vidéo.

ECONOMIES D’ENERGIE

L’utilisation d’un système de GTB permet d’identifier les zones importantes de consommation d’énergie (électricité, chauffage…) et d’optimiser les réglages des équipements. La régulation des équipements CVC est donc une source non négligeable d’économies d’énergie.  Grâce aux systèmes GTB, l’efficacité énergétique des bâtiments est à coup sûr optimisée, les coûts sont réduits et les émissions de gaz à effet de serre (GES) sont moindre.

Jusqu’à 20% d’économie d’énergie seraient réalisées grâce à l’installation d’un tel système de pilotage, avec un temps de retour sur investissement inférieur à 6 ans.

A noter que pour garantir les économies d’énergie, une nouvelle disposition a été intégré au décret depuis le 7 avril 2023 et impose une inspection périodique obligatoire des systèmes de pilotage tous les 2 à 5 ans, à l’initiative du propriétaire pour garantir l’optimisation des équipements.

Des financements comme la bonification CEE sont possibles pour améliorer un système existant ou aider à l’achat d’un système neuf.

FACILITATION DE LA GESTION CENTRALISEE ET A DISTANCE

Le décret BACS permet également la gestion et régulation à distance des équipements des bâtiments. Les équipements peuvent être surveillés et contrôlés à distance en temps réel, permettant aux gestionnaires de bâtiments de superviser les opérations, d’analyser et de gérer les données depuis n’importe où, à tout moment.

 

C’est le cas de solution comme cockpit, qui vient s’implémenter ou non à un système de GTB existant, et qui permet une supervision multisite à distance grâce à une interface simple à utiliser. A travers l’interface, les gestionnaires et mainteneurs peuvent piloter les équipements CVC à distance et ajuster aux mieux la régulation des bâtiments. Les ressources sont donc optimisées et mieux gérées et permettent d’assurer un meilleur confort des occupants en réduisant les délais d’intervention sur le terrain.

Lire aussi


par advizeo

Décret Tertiaire : Quelles sont les nouvelles obligations pour le tertiaire ?

Le Décret Tertiaire, également appelé Dispositif Éco-énergie tertiaire, paru en juillet 2019, vient préciser les mesures instaurées par la Loi ELAN. Ce dernier impose aux bâtiments du tertiaires d’effectuer des économies d’énergie significatives.


Lire l’article


par advizeo

Quels sont les bâtiments concernés par le décret Tertiaire ?

Issu de la loi Elan, le décret tertiaire, ou dispositif éco-énergie tertiaire (DEET) entrée en vigueur en 2019 impose à tous les bâtiments du secteur tertiaire de plus de 1000m² de réaliser des économies significatives à horizon 2050. Une réglementation ambitieuse pour le secteur de l’immobilier qui doit agir dès aujourd’hui pour réduire ses consommations d’énergie !


Lire l’article


par advizeo

Décret BACS : quelles sanctions en cas de non-conformité ?

Le décret BACS (building automation control system) impose l’installation de systèmes d’automatisation et de contrôle, autrement dit d’un système de Gestion Technique du Bâtiment (GTB) dans les bâtiments tertiaires. Quelles sont les sanctions encourues en cas de non respect de la réglementation ?


Lire l’article


par advizeo

Décret BACS : quelles obligations pour les bâtiments neufs ?

le décret BACS impose aux bâtiments tertiaires existants et neufs la mise en place de systèmes d’automatisation et de contrôle et de systèmes de régulation automatique de chaleur.


Lire l’article


par advizeo

Démarche RSE et décret BACS : l’automatisation au service de la responsabilité sociale et environnementale

L’intérêt des entreprises en matière de RSE et de transition énergétique est de plus en plus important.


Lire l’article


par advizeo

Le Décret BACS et l’obligation de d’installer des systèmes d’automatisation et de contrôle des bâtiments existants

En répondant aux exigences et obligations réglementaires et environnementales, la GTB s’impose comme une solution incontournable pour les propriétaires et gestionnaires de bâtiments soucieux de leur empreinte carbone.


Lire l’article


par advizeo

Éco Énergie Tertiaire (EET) : tout sur le Décret Tertiaire

Le décret tertiaire – aussi appelé « dispositif Eco-Energie tertiaire » – est une obligation réglementaire visant à engager les acteurs du tertiaire vers la sobriété énergétique. Il est entré en vigueur en octobre 2019 et vient préciser les conditions d’application de la Loi Elan (Évolution du Logement, de l’Aménagement et du Numérique), promulguée fin 2018.


Lire l’article

Partager sur :

Paris

La Félicité Paris Sully-Morland
2 Cour de l’Ile Louviers
75004 Paris

Lyon

#Corner
97-101 boulevard Vivier Merle
69329 Lyon cedex 03
CS 53324

Marseille

3 Chemin des Gorges de Cabriès
13127 Vitrolles

Nantes

Buro Club
2 Rue de Crucy
44000 Nantes

logos footer