Depuis les années 80, les solutions techniques ou logicielles permettant aux entreprises d’optimiser la gestion de leurs actifs se sont multipliées. Parmi elles, on compte notamment la GMAO. De quoi s’agit ? Quelles sont les fonctionnalités offertes par ces systèmes ?

GMAO : définition et objectifs de l’outil

La gestion de la maintenance assistée par ordinateur, abrégée GMAO, est un système qui permet d’assurer le contrôle et le pilotage des opérations liées à la maintenance des équipements, grâce à un logiciel dédié.

La GMAO vise ainsi à accompagner les personnes responsables de la maintenance d’une société dans la réalisation de leurs missions.

Globalement, la GMAO permet de :

  • Réaliser un inventaire des installations techniques d’un bâtiment ;
  • Optimiser les moyens techniques et humains liés à la maintenance des équipements ;
  • Préparer et planifier les interventions ;
  • Maîtriser les coûts de la maintenance des équipements ;
  • Faciliter la gestion du stock des pièces de rechange ;
  • Envisager des plans d’actions sur la base du retour d’expérience du gestionnaire.

Quelles sont les fonctionnalités d’un logiciel de GMAO ?

En fonction de la typologie d’entreprise utilisant ce type d’outil, la maintenance par GMAO permet donc de gérer les éléments suivants :

  • L’entretien et la maintenance : la gestion de la maintenance, qu’elle soit corrective ou préventive, est pilotée par ce service dédié. La GMAO permet ainsi d’organiser les audits et les mises en conformité des équipements.
  • Le suivi des interventions : avec un système de GMAO, les gestionnaires de sites peuvent suivre la réalisation d’interventions correctives ou préventives. 
  • Les équipements : le système permet de faire l’inventaire des équipements et des installations en place.
  • La sécurité : le progiciel assure la sécurité lors des travaux de maintenance grâce à des consignes de verrouillage, par exemple.
  • Le suivi des devis : la GMAO simplifie le suivi des devis réalisés. 
  • Les stocks : l’outil permet de faciliter la gestion des stocks et des inventaires (pièces de rechange…) pour mieux gérer les réapprovisionnements.
  • Les achats : toutes les étapes liées à l’achat d’articles ou de services (fournisseur, commande, facturation…) peuvent être facilitées par le système.
  • La gestion des demandes d’intervention : les systèmes de GMAO permettent de suivre les demandes d’intervention par la création de tickets dédiés. 
  • La performance : le dispositif permet de fournir des statistiques relatives aux indicateurs de performance (KPI).
  • Le budget : la GMAO peut également permettre d’analyser le coût de la main-d’oeuvre, des stocks, des achats et d’assurer un suivi périodique des dépenses.
  • Le personnel : le système assure aussi la gestion du planning et l’assignation de tâches aux personnels concernés.

Qui utilise de la GMAO ? 

La GMAO est utilisée dans un grand nombre de secteurs d’activité. Dès lors que la maintenance d’équipements, d’installations ou de bâtiments intervient dans l’activité d’une entreprise, un outil de GMAO peut être exploité. C’est le cas des exemples suivants :

  • Le secteur industriel : quel que soit le type d’industrie (agroalimentaire, automobile…), la production en série avec des machines automatisées nécessite une maintenance quasi permanente.
  • Le secteur public : la GMAO peut être utilisée dans la gestion des bâtiments publics des collectivités ou dans le suivi des travaux publics.
  • Le secteur de l’énergie : la distribution d’une énergie nécessite une gestion relative aux équipements du réseau.
  • Le secteur du transport : une infrastructure de transport, comme un aéroport, requiert nécessairement un suivi adapté de ses installations.
  • Le secteur de la grande distribution : les enseignes de grande distribution sont amenées à assurer le bon fonctionnement d’équipements divers (installations frigorifiques, caisses…).
  • Le secteur médical : dans les hôpitaux ou les cliniques, la maintenance des installations est essentielle au bon déroulement des actes médicaux.
  • Le secteur immobilier : l’outil peut être utilisé par des entreprises du domaine de l’immobilier pour centraliser des données concernant la maintenance et le suivi des bâtiments (l’entretien des ascenseurs, par exemple).

GMAO ; ERP et GTB : quelles différences ? 

Le domaine de l’intelligence du bâtiment distingue plusieurs systèmes complémentaires tels que la GMAO, l’ERP ou la GTB.

Comme vu précédemment l’outil de GMAO s’intéresse principalement à la gestion des tâches de maintenance, de façon à optimiser la sécurité et le fonctionnement d’un site.

L’ERP : Enterprise Resource Planning

Un ERP, aussi appelé PGI (Progiciel de Gestion Intégré), est un système d’information qui permet  de suivre et d’assurer la gestion opérationnelle d’une entreprise.

Il permet notamment de gérer les achats, les ventes, les ressources humaines… Plus global, l’ERP peut cependant intégrer un module GMAO, plus spécifiquement dédié à la maintenance des équipements.

La GTB : Gestion Technique des Bâtiments

La GTB permet quant à elle de contrôler et de centraliser les données d’un ensemble d’équipements d’un site. Ce type de système informatique est généralement utilisé dans les grands bâtiments ou les installations industrielles.

La GTB assure notamment la gestion électrique et énergétique du site. En effet, elle permet au gestionnaire de recueillir un certain nombre de mesures (température, taux d’humidité…) et de contrôler le chauffage, la ventilation, la climatisation, l’éclairage ou toute alimentation électrique. Elle accompagne également le gestionnaire dans la supervision des dispositifs incendie, le contrôle d’accès, la détection d’intrusion…

La GTB permet ainsi d’identifier les dérives de fonctionnement d’un bâtiment et donc d’optimiser sa gestion.

Intégrer les données de GMAO dans d’autres logiciels

Il est possible de faire communiquer les GMAO au sein d’autres logiciels de monitoring tels qu’advizeo par exemple. Ces données transitent via : 

  • API et webservice
  • Transfert de fichier plat au format CSV sur un FTP ou sFTP. 

L’intérêt d’une telle démarche est de pouvoir croiser les données de consommations en fonction du nombre d’interventions réalisées sur site. Advizeo permet notamment d’alerter les personnes en charge de la maintenance en cas de dérives ou de surconsommations constatées. Coupler ces deux solutions permet alors de réduire le nombre d’intervention sur site tout en optimisant les consommations énergétiques d’un bâtiment. 

Profitez d’autres articles :