À l’heure de la transition énergétique, le management de l’énergie est la clé d’une consommation mesurée et responsable, particulièrement pour les acteurs du secteur tertiaire. Pourquoi optimiser la gestion de l’énergie  ? Quelles solutions pour mettre en œuvre un système de management de l’énergie ? Et pour quels résultats  ?

advizeo fait le point dans cet article, à travers l’étude d’un cas concret : COVEA (105 bâtiments tertiaires).

Le management de l’énergie : pourquoi faire ?

En 2017, la consommation énergétique du résidentiel-tertiaire s’élevait à 47 %. Il s’agit du secteur le plus énergivore en France. La source d’économies d’énergie réalisables par ce secteur est donc particulièrement conséquente.

Le pilotage énergétique présente alors de nombreux avantages pour les entreprises :

  • Une réduction des dépenses liées à l’utilisation de l’énergie, quelle qu’elle soit : l’identification des postes de consommation d’énergie d’un bâtiment favorise la mise en place d’une stratégie d’efficacité énergétique.
  • Une diminution de l’empreinte environnementale : le contrôle de l’ensemble des consommations énergétiques d’un bâtiment permet aussi de réduire efficacement ses émissions de gaz à effet de serre.
  • Un meilleur contrôle des prestations d’exploitation-maintenance : le système de pilotage permet de détecter les dérives de fonctionnement et d’alerter le mainteneur, il permet aussi de structurer une démarche d’amélioration de la performance du site dans son exploitation.
  • Une valorisation du patrimoine immobilier : la « valeur verte » d’un bâtiment (à savoir l’augmentation de sa valeur financière engendrée par sa performance énergétique et environnementale) est aujourd’hui un élément incontournable pour les investisseurs immobiliers.

Secteur tertiaire : Gestion de l’énergie et norme ISO 50001

Depuis 2011, la norme ISO 50001 vise à développer, structurer et pérenniser l’amélioration énergétique des entreprises. Fondée sur le principe du management de l’énergie, cette certification repose notamment sur :

  • L’élaboration d’une stratégie énergétique plus efficace ;
  • La prise en compte de données chiffrées pour mieux comprendre l’usage et la consommation énergétique des bâtiments ;
  • La mesure des résultats et le contrôle de l’efficacité de la politique engagée ;
  • L’amélioration en continu du management énergétique.

D’après l’Agence internationale de l’énergie, cette certification, basée sur une démarche volontaire des entreprises, pourrait avoir un impact sur 60 % de la demande énergétique mondiale.

Les solutions d’intelligence énergétique

Aujourd’hui, d’autres systèmes de gestion de l’énergie permettent de répondre favorablement aux exigences de la certification ISO 50001.

C’est notamment le cas de la solution d’intelligence énergétique proposée par advizeo by setec :

Cette solution reprend l’ensemble des étapes nécessaires à la mise en place d’un système de monitoring et d’optimisation énergétique au sein d’un parc immobilier multisites :

Cette solution repose sur un principe d’audit continu du bâtiment et de ses installations techniques. 

Etude de cas & retour d’expérience :

le management de l’énergie d’un parc

de 105 bâtiments

Le groupe Covéa Immobilier a confié une mission de management de l’énergie sur 105 bâtiments (bureaux, logements collectifs et commerce, d’une surface variant entre 1500 et 50 000m2) à advizeo by setec.

A travers cette mission, l’objectif de Covéa Immobilier est de faciliter et d’optimiser l’exploitation et la maintenance de ses sites, de façon simultanée, ainsi que de réduire la consommation et la facture énergétique des bâtiments à court terme.

Les actions mises en place pour le pilotage énergétique des bâtiments

Pour répondre à ces deux objectifs, la mise en œuvre des solutions advizeo by  setec repose sur :

  • La certification des données inhérentes aux bâtiments grâce à l’installation d’objets connectés qui assurent le comptage des usages d’eau, de gaz, d’électricité, ainsi que des réseaux de chaleur et de froid sur l’ensemble des sites. Habituellement, les exploitants des bâtiments ne disposent que des données énergétiques issus des gestionnaires de réseau de distribution (GRD) et des factures. L’utilisation des objets connectés permet d’assurer la fiabilité de ces données, d’avoir une visibilité plus précise de la consommation énergétique du bâtiment et d’effectuer des télérelèves en temps réel.
  • Le calcul des économies d’énergie réalisé sur la base du protocole IPMVP (International Performance Measurement and Verification Protocol), qui permet de modéliser le comportement du bâtiment en prenant en compte toutes les variables ayant une influence sur ces consommations.
  • Un accompagnement sur la mise en place des actions d’amélioration et d’optimisation des différents sites. Par exemple, les Energy Managers d’advizeo accompagnent les mainteneurs en période de chauffe et optimisent avec eux le paramétrage des installations de chauffage pour une utilisation plus sobre des chaufferies.

Les actions mises en place pour le pilotage énergétique de ces bâtiments

La mission d’advizeo by setec a ainsi permis :

  • L’installation de près de 350 objets connectés sur l’ensemble des sites du groupe Covéa ;
  • La mise en œuvre de plus de 250  actions d’amélioration de la performance énergétique des bâtiments ;
  • Une économie d’énergie de 17 % dès la première année, sans investissements ou travaux lourds (sur un échantillon d’une vingtaine de bâtiments) ;
  • Un retour sur investissement inférieur à un an.

Vous êtes acteur du secteur tertiaire ? 

Le résidentiel-tertiaire est le secteur consommant le plus d’énergie. Le potentiel d’économies est par conséquent très important.

Le groupe immobilier Covea s’est adjoint les services d’advizeo et a réalisé 17% d’économies d’énergie sur un échantillon de bâtiments.

Téléchargez le retour d'expérience complet de COVEA