La nouvelle version de la norme NF ISO 50001 a été publiée le 21 août 2018, par l’Afnor. L’occasion pour advizeo de faire le point sur les évolutions de la norme ; en comparaison avec sa version 2011.

Pour rappel

La norme ISO 50001 a pour objectif de définir un cadre précis d’amélioration continue de la performance énergétique des bâtiments. L’ISO 50001 vise à guider les organismes (quelques soient leur secteur d’activité) dans la mise en place d’un système de management de l’énergie

La version 2018 de la norme ISO 50001

Les changements se situent à deux niveaux.

Le premier, au niveau de la structure même du document. Désormais, la norme ISO 50001 épouse la même forme que les autres normes de systèmes de management (telles que les normes ISO 14001 et 45001) ceci dans l’optique de faciliter les démarches croisées et l’intégration d’un système de management de l’énergie dans les processus déjà en place dans l’organisation en question.

Le second changement concerne le contenu de la norme.

La nouvelle version de l’ISO 50001 vise d’abord à clarifier le concept de performance énergétique pour les PME et les TPE. L’objectif est d’aider ces dernières à s’approprier ce référentiel et donc les inciter davantage à s’engager dans la voie du management de l’énergie.

L’Afnor affirme également que cette nouvelle version a pour objectif de « prendre en compte l’état de l’art en matière de collecte des données de consommation et de mesure de l’amélioration de la performance énergétique ». En d’autres termes, la version 2018 de la norme prend en compte les processus de collecte de données énergétiques.

Désormais, le plan de mesure de l’énergie (déjà présent dans la version 2011) doit spécifier « les données qui sont nécessaires pour surveiller les caractéristiques clés et indiquer comment et à quelle fréquence les données doivent être collectées et conservées ». Ces éléments doivent être revus à intervalles définis et mis à jour en fonction.

Il existe d’ailleurs des solutions d’intelligence énergétique permettant de se conformer à la version 2018 de la norme NF ISO 50001. Effectivement, il est possible de collecter des données à intervalle de temps prédéfinis grâce à des capteurs connectés via le réseau LoRaWAN dédié à l’internet des objets. Ces données sont ensuite traitées et analysées sur une application puis archivées. Ceci permet à l’utilisateur de disposer d’une visibilité exhaustive sur les données liées aux usages énergétiques spécifiques à suivre, définis au préalable par le plan de mesure de l’énergie. Ainsi, de cette façon, ces solutions connectées offrent un cadre favorable à l’obtention de la norme ISO 50001.

Pour en savoir plus sur la norme NF EN ISO 50001

La norme ISO 50001, publiée par l’organisation internationale de normalisation (ISO), guide les entreprises dans le déploiement de leur SMÉ.